FIFA : Les réticences de l’UEFA concernant les réformes

Sepp Blatter, celui qui est actuellement à la présidence de la FIFA, a exprimé sa déception en ce qui concerne les remarques négatives de l’UEFA sur les réformes que la FIFA est en train de faire. Il estime que l’UEFA tente de créer un obstacle.

Etant présent en Afrique du Sud, à l’occasion de la finale de la CAN 2013, il a exprimé sa surprise par rapport à l’opposition affichée par l’UEFA face aux propositions de réformes qui sont avancées au sein du Comité de gouvernance indépendant de la FIFA.

De plus, il se peut que l’actuel président de l’UEFA, Michel Platini, soit l’un des candidats rivaux de Sepp Blatter durant les prochaines élections du président de la FIFA.

Plus précisément, ce que l’UEFA rejette, c’est la proposition de mettre la limite des mandats du comité exécutif de la FIFA à deux mandats de quatre ans. De plus, l’UEFA a exprimé son désir de voir le mandat du président de la FIFA durer 12 ans alors que la réforme proposée établit se mandat à 8 ans.

Aussi, le président de la FIFA a rappelé que l’UEFA a le devoir de consulter les fédérations européennes et ne doit pas donner l’avis personnel de ses dirigeants. Il a aussi annoncé que le projet est actuellement en cours de conclusion. Le congrès a adopté deux points. Un comminé d’éthique indépendant verra le jour et prochainement, ce sera le Congrès qui désignera le pays hôte de la coupe du monde et non plus le comité exécutif de la FIFA.

Une dizaine d’autres points seront discutés durant le prochain Congrès de la FIFA qui aura lieu cette année à l’île Maurice. Ce qui surprend le président de la FIFA le plus, c’est que les consignes données par le comité exécutif aux confédérations (comme l’UEFA) étaient de faire des consultations auprès des fédérations pour donner les avis au sujet du projet et des amendements.

De plus, l’UEFA semble opposé aux projet de la FIFA de procéder à des vérifications sur les membres élus du comité exécutif, suite aux récentes affaires impliquant personnages omportants.

Selon Sepp Blatter, tous les membres de la FIFA devraient être contrôlés et les arbitres et juges de touches ne devraient pas s’y opposer. Aussi, afin de lutter plus efficacement contre la corruption, il serait, selon lui, aussi bien de contrôler les membres du comité exécutif.

Par cette occasion, les journalistes ont également demandé à Sepp Blatter s’il allait déposer sa candidature au poste de président de la FIFA en 2015, étant âgé de 77 ans. Il s’est refusé à toute réponse à cette question.

Rappelons que Sepp Blatter a été président de la FIFA pour la première fois en 1998.

template joomlatemplate joomla gratuit
2017  Rachelle Menard