Samuel Eto'o serait menacé de mort

Le fabuleux joueur du Cameroun, Samuel Eto'o, après avoir dénoncé l'incompétence et la corruption au sein de fédération camerounaise de football, serait actuellement victime de menaces de mort.

Samuel Eto'o évolue actuellement en Russie, dans le Anzhi Makhachkala. Récemment, il a déclaré aux médias, avoir été menacé de mort. Plus précisément, c'est à l'occasion d'un échange vidéos avec les internautes sur un site web camerounais qu'il aurait fait cette révélation.

Selon lui, il y a des responsables de la fédération qui ne veulent pas perdre la gestion des fonds générés par les joueurs des Lions Indomptables afin de pouvoir mener une vie faite de luxe et pour amasser des richesses. Pourtant, ce sont les footballeurs suis suent. Toujours selon les propos de l'attaquant, il y aurait des personnes qui ne font que se remplir les poches. Il vise les membres de la fédération camerounaise de football qui ne penseraient qu'à des intérêts personnels. Le Camerounais a été sévère dans ses propos alors qu'il répondait aux questions des internautes. Selon lui, les personnages incompétentes de la fédération doivent quitter leurs places.

Cet international a aussi affirmé qu'il devait constamment être gardé par des gendarmes durant ses séjours au Cameroun, lorsqu'il doit jouer avec la sélection nationale. En effet, en réponse à des propos contre les membres corrompus de la fédération, il aurait déjà été menacé de mort à plusieurs reprises. Aussi, il doit toujours y avoir un garde devant sa porte, jour et nuit. Pris de peur, le joueur ne porterait même plus les maillots fournis par l'équipe nationale mais emmène des maillots qui viennent directement de l'usine de Puma.

Quand à fédération camerounaise de football, elle se défend par rapport à ces accusations en disant que rien n'est concret dans les propos de l'international. Ses déclarations ne comprennent pas de chiffres, de noms oj encore de lieu.

Samuel Eto'o avait déjà été suspendu pendant huit mois de la sélection nationale camerounaise. La cause, c'est son boycott d'un match amical qui opposait le Cameroun à l'Algérie. Ayant fait l'objet d'une convocation, il avait déclaré qui n'était pas disposé à rejouer dans la sélection nationale tant que des changements ne seraient pas palpables au sein de la gestion de la fédération.

C'est au mois de septembre que l'attaquant décide tout de même de rejouer dans la sélection, après avoir été sollicité, selon lui, par le Président Paul Biya.

template joomlatemplate joomla gratuit
2017  Rachelle Menard